REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous acceptez leur usage. En savoir plus

J'ai compris

Nous utilisons nos propres cookies ainsi que des cookies de tiers pour vous offrir le meilleur service, afin d'analyser la navigation sur notre site Internet. En continuant, vous acceptez leur usage. Vous pouvez obtenir plus d'informations en consultant 

1/ si vous utilisez le navigateur Internet Explorer de Microsoft

http://support.microsoft.com/kb/196955/fr

2/ si vous utilisez le navigateur Firefox de Mozilla

https://support.mozilla.org/fr/kb/cookies-informations-sites-enregistrent?redirectlocale=en-US&redirectslug=Cookies

3/ si vous utilisez le navigateur Safari d'Apple

http://support.apple.com/kb/HT1677?viewlocale=fr_FR&locale=fr_FR

4/ si vous utilisez le navigateur Google Chrome de Google

https://support.google.com/chrome/answer/95647?hl=fr

Retrouvez plus d'informations sur l'utilisation des cookies sur le site de la CNIL : http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/

Traite des êtres humains : accueil et protection des victimes

ueA l'occasion de la journée européenne de lutte contre la traite des êtres humains, le Dispositif National Ac.Sé rappelle la nécessité de garantir des mesures spécifiques et adaptées d'accompagnement et de protection des personnes victimes de traite des êtres humains.

Dans un contexte d'accélération de l'exclusion pour des millions de personnes à l'échelle européenne, généré par la crise sanitaire actuelle, la situation de vulnérabilité et de précarité des personnes victimes de traite des êtres humains s'est aggravée. Cela concerne les personnes encore en situation d'exploitation, ainsi que celles ayant entamé un processus de distanciation des réseaux et d'intégration de programmes d'accompagnement et protection.

Pour tenter de répondre à l'évolution des besoins des personnes victimes de traite, l'association ALC a répondu à un Appel à Manifestation d'Intérêt qui va permettre de mener un nouveau projet, financé dans le cadre d'une convention entre l'AGRASC (Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués) et la DGCS (Ministère des Solidarité et de la Santé Service des Droits des Femmes).

Le projet Destiny renforce les capacités d'accueil et les modalités d'accompagnement et de protection des personnes victimes de traite au sein du Dispositif National Ac.Sé.

Ainsi, un dispositif d'hébergement spécifique, spécialisé dans l'accueil et l'accompagnement des personnes victimes de traite, d'une capacité d'accueil de 18 places, est développé dans les départements des Alpes-Maritimes et du Var.

Les personnes victimes en danger localement et/ou en grande vulnérabilité, en demande d'un éloignement géographique, y sont accueillies en délais courts, en vue d'une évaluation de leur situation et d'un accompagnement global adapté et spécifique. La prise en charge spécialisée doit permettre de stabiliser la personne et de l'accompagner dans les démarches juridiques, administratives, sociales et d'accès au soin.
Un focus particulier est porté sur l'accompagnement de la personne dans la reconnaissance de son statut de victime de traite, avec l'ouverture des droits spécifiques qui en découlent. Cette étape est essentielle pour permettre ensuite à la personne d'avancer dans son parcours de reconstruction et d'autonomisation et d'accéder à des mesures de droit commun.

Le projet Destiny vise également à renforcer l'insertion socioprofessionnelle des personnes victimes de traite des êtres humains, par le développement d'une approche systémique de leur prise en charge. Cela passe par le financement de cours de français, proposés à la fois en distanciel et en présentiel, ainsi que par le développement de l'accompagnement psychologique spécifique des personnes victimes, afin de prendre en compte les éventuels symptômes de stress post traumatiques, liés au parcours de violence et d'exploitation qu'elles ont vécu.

Ce projet ne peut réussir sans la poursuite de la coopération avec les instances associatives et institutionnelles impliquées dans les différents niveaux de l'identification et de la protection des victimes d'une part et de la lutte contre les réseaux criminels d'autre part.

La traite des êtres humains étant un phénomène transnational, la coopération doit dépasser les frontières nationales pour assurer une vision globale du phénomène et apporter une réponse holistique aux personnes victimes.

Depuis plus de 20 ans l'association ALC est engagée dans des projets financés par la Commission européenne.

couverture

Le dernier en date mené dans le cadre du programme européen Erasmus + Partenariats stratégiques a permis de réaliser, entre autres, un outil d'information sur les systèmes de protection des victimes de traite dans quatre pays européens. Il s'agit d'un carnet de route rédigé à la suite de formations transnationales à destination de travailleurs sociaux qui ont été formés en France, en Italie, en Espagne et à Chypre entre mars et juin 2019.

 

La traite des êtres humains c'est:

1  UNE ACTION 2 UN MOYEN   3 UN BUT

Le recrutement, le transport, le transfert, l'hébergement, ou l'accueil de personnes, majeures ou mineures.                             

 

La menace, le recours à la force, la contrainte, la fraude, la tromperie, l'abus d'autorité.                                   

L'exploitation de la prostitution, travail forcé, esclavage domestique, mendicité forcée, prélèvement d'organes...

Pour plus d'information sur la législation, les définitions ou les droits des personnes victimes consultez la rubrique Informations juridiques et législatives

Zoom sur...

Not My Life, un film d'information de Robert BILHEIMER, sur la traite des êtres humains


 

ban human trafficking  Une application d'information et de prévention de la traite des êtres humains 

Le Dispositif National Ac.Sé est membre de la Plateforme européenne de lutte contre la traite des êtres humains

plateforme ue